Témoignage du mois : L'écoresponsabilité en bibliothèque universitaire

Publication le ven 08/07/2022.

Illustration réalisée à partir d'une image provenant de pexels.com / Foteros
© Témoignage du mois : L'écoresponsabilité en bibliothèque universitaire

Alors que la canicule actuelle inquiète les Français, de plus en plus préoccupés par l’accélération des dérèglements climatiques, les équipes du Service Commun de la Documentation de l’université de  de Franche Comté mettent en œuvre des actions concrètes dans leur réseau de 10 bibliothèques pour s’engager dans une démarche d’écoresponsabilité. Pour en savoir plus, direction Besançon à la rencontre d’Hélène Pouilloux !

Après une licence en « biologie des organismes et des populations », Hélène passe le concours des conservateurs et intègre l’Université de Franche-Comté en 1994. Elle y a occupé différentes fonctions, en travaillant notamment sur les enjeux de services aux publics et de politique documentaire, d’abord à la bibliothèque de Sciences, puis en mission transversale et enfin à la bibliothèque Proudhon (sciences juridiques, économiques, politiques et de gestion). Hélène y occupe le poste de Responsable de la bibliothèque universitaire depuis une quinzaine d’année. Sensibilisée très tôt aux enjeux de préservation de l’environnement, par tradition familiale et par son cursus universitaire, elle œuvre quotidiennement au cœur du réseau pour améliorer l’écoresponsabilité des bibliothèques universitaires, pour et avec les étudiants bisontins. Son cœur de métier est de veiller à l’attention portée aux publics en accompagnant les étudiants de Besançon dans leurs recherches, ces derniers étant très sensibles aux questions sociétales (discriminations, violences, transition écologique, etc.) Les cadrages juridiques et institutionnels, en matière de responsabilité sociétale et environnementale (Agenda 2030, loi anti-gaspillage et économie circulaire, déploiement proactif de Services Publics + et l’engagement sur « l’écoresponsabilité des services publics »…), confortent l’implication des bibliothèques de Franche-Comté en la matière.

De nombreuses initiatives en faveur de pratiques écoresponsables ont ainsi pu être menées au sein des bibliothèques universitaires de Besançon, et en particulier celle de Proudhon, tête de réseau sur cette thématique. On peut notamment citer la mise en place d’une « troc party », un vide-grenier géant organisé chaque année, depuis 2015, à l’occasion de la journée de bienvenue aux étudiants. Il s’agit d’un événement festif autour d’un système de dons et d’échanges d’objets de seconde main. Cet événement permet de répondre à des objectifs multiples d’intégration des étudiants (en particulier les étudiants internationaux hors-programme), de lutte contre la précarité étudiante et de recyclage, dans une dynamique de développement durable, en donnant une seconde vie à ces objets.

Cette démarche a connu un succès tel qu’elle a été pérennisée avec la mise à disposition d’un espace réservé au troc écoresponsable, le studio 45. Cela permet de limiter la consommation des usagers tout en venant en aide aux étudiants en situation de fragilité. Toute l’année, des biens de première nécessité (vaisselle, ustensiles de cuisine, vêtements, etc.) leur sont ainsi proposés gratuitement. Autogéré, ce dispositif fonctionne en libre-service. En 2021, ce sont plus de 10 000 objets qui ont pu être échangés par ce biais.

Fort de ce succès, d’autres initiatives, menées à tous les niveaux, s’inscrivent dans cette dimension écoresponsable : des défis s’inspirant du nudge marketing* sont ainsi proposés aux étudiants afin de les inciter à adopter des comportements responsables : la mise en place d’un cendrier où les étudiants sont invités à voter sur des questions ludiques (et ainsi éviter de jeter leurs cigarettes sur la voie publique), la restitution de fresques du climat (ateliers de sensibilisation aux enjeux climatiques assortis de propositions d’actions), la conduite d’un grand sondage auprès des étudiants sur les pratiques écoresponsables pouvant être mises en œuvre dans les dix bibliothèques, l’organisation d’ateliers de travail et de réflexion avec des partenaires locaux le midi, le développement de parcs à vélos, la mise à disposition de récupérateurs de stylos usagés, etc.

A l’université de Franche-Comté, la bibliothèque universitaire Proudhon et ses étudiants ne manquent pas d’imagination pour contribuer, à leur échelle, à la préservation de l’environnement !

 

*discipline dont le but est d’inciter un individu à agir de manière vertueuse, sans pour autant le contraindre, « nudge » signifiant « coup de pouce » en anglais